top of page

ENNEA TERRA
Les Chroniques d'Ennea

Depuis le 10 février 2024 sur Amazon 
Broché - 419 pages

« HORS DE TOUT CONTRÔLE ET DE TOUS POUVOIRS, SEULE LA LIBERTÉ ENGENDRE LA VIE »

 

Dans plusieurs millions d’années…

 

La Lune a quitté l’orbite de notre planète. Il n’y a plus de marées et la rotation de la Terre s’est modifiée. Seule la bande équatoriale est habitée, mais elle suffoque dans un climat torride.

Neuf territoires forment cette nouvelle Pangée prise entre deux océans gelés, les Neuf Continents. 

 

L’Humanité vient d’échapper de peu à l’extinction : condamnée à la stérilité, la race humaine est perpétuée grâce à l’intervention des Technogénéticiens qui trouvent le moyen de procréer grâce à des utérus externes, faisant de tous les citoyens des ectogènes. La lignée des Empereurs Salamandre a le contrôle mondial de la génétique et de chaque individu, ou presque. La Terre se nomme désormais Ennea et les conditions de vie sont extrêmes. A moins que le gouvernement d’Alta Corona ne profite de la situation pour tenir son peuple dans une main de fer. 

 

Seule signe d’évolution des humains, leur orbis frontal, sorte de troisième œil qui leur donne accès à de nouvelles perceptions, élargies et encore peu connues de tous. Les cités de marbre sont bâties sous terre, là où le climat est plus clément, comme à Ennea Lexis. Le reste n’est que temples antiques et ruines envahis sous la végétation tropicale.

 

C’est dans un appartement de cette ville qu’elle se réveille, totalement amnésique, seule et dépourvue de repères. Son nom de matricule est LEXA182736. Elle comprend rapidement qu’elle est une marginale et qu’il lui faudra s’échapper, question de vie ou de mort. Elle fuit la ville souterraine mais, grâce à un usage improvisé de son orbis, elle parvient à entrer en contact avec d’autres parias de cette société. Il y en a peu.

 

Ils sont neuf, chacun issu de l’un des territoires, et vont être rassemblés par la providence, le hasard… ou tout autre chose, comme la Prophétie des Nombres appelée aussi « Suite de la Rota Caelestis ». Ce qui les attend, c’est la Grande Synchronisation, ou l’Apocalypse. Peut-être les deux.

"Je me suis demandé comment il était possible de traverser les mêmes rêves et secrets que quelqu’un d’autre, car cela arrive.
J’ai croisé de nombreux reflets de moi-même – et naturellement, je suis reflet à mon tour. C’est une immense chaîne de reflets, infinie, les images de chaque maillon se répercutent jusqu’aux confins de l’univers.

J’ai avancé en croyant que je pouvais inventer des choses, jusqu’à ce que je comprenne que je ne faisais, définitivement, que les dépoussiérer, les recevoir d’un lointain ailleurs. Persuadé d’être le seul à les entendre alors que nous étions plusieurs à le faire et en même temps. Ces messages, ils viennent d’Avalon, d’Atlantis, de Dune, d’un des mondes du Petit Prince, d’Andromède, et de bien plus loin encore.

J’ai grandi en ayant très vite la conviction qu’on pouvait deviner certaines choses, voir le chemin avant qu’il ne se présente à soi. Les rêves m’ont éclairé de manière prophétique, et puis, comme je n’étais pas le seul à le penser, j’ai conservé cette conviction que le rêve nous faisait voyager dans l’espace et dans le temps."

LES AILES DE L'INTÉRIEUR

Depuis le 02 janvier 2023 sur Amazon -

Broché - 186 pages

COUV HD.jpg

Photographie : Thierry Rateau

Comment l'Univers est-il né ?

Extrait du livre " Les Ailes de l'Intérieur "

Dans ce chapitre,  j'ai écrit une question à l'Univers sur un Post-It qui concerne la naissance de l'Univers... 

Comment l’Univers est-il né ?

28 juin 2016, 21h32

 

 

(...)

 - Poser des questions à l’Univers, et entrevoir les réponses à travers le simple déroulement de l’existence devient un jeu. On peut tout demander à l’Univers : il y aura forcément une réponse. On peut poser toutes les questions, même les plus vastes, les plus philosophiques, les plus inattendues, les plus profondes. Dis- moi, ma chère Voix Intérieure, dis-moi comment est né l’Univers ? Ce jeu est si prenant, si passionnant. Je pourrais recevoir une réponse surprenante, de type « l’Univers est né dans un chou » mais après tout peu importe comment est né l’Univers : je veux surtout savoir ce qu’il va me répondre.

 - Encore une drôle de question, oui, une question d’humain qui pense que tout a un début et une fin. Une question d’humain qui croit que, comme lui, l’Univers est « né » et qu’il va probablement « mourir » ou se dissoudre. Qu’il est difficile de se dire qu’on peut aussi ne pas naître… mais simplement être. Observe autour de toi. Et pose la question : « comment est né l’Univers ? » la réponse se manifestera immédiatement. (...)

 

 

bottom of page